top of page
Rechercher

Première retraite de l’Académie des Talents méditerranéens : rencontres, co-construction et partage

Dernière mise à jour : 13 déc. 2022

Un mois et demi après le lancement officiel en digital de l'Académie des Talents Méditerranéens, un programme d’accompagnement annoncé par le président Emmanuel Macron en février 2022, les académiciens se sont donné rendez-vous du 30 novembre au 06 décembre, à Marseille, pour une semaine d’échanges, de formations, de rencontres et de networking ! Opérée par le Campus de l’Agence française de développement et StartupBRICS, avec le soutien de la Direction interministérielle à la Méditerranée (Dimed) l’Académie des Talents a proposé à ses apprenants un temps de rencontre côté Rive Nord pour souder la communauté, penser la raison d’être et accélérer les projets portés par chacun d’entre eux au bénéfice de leur Méditerranée souhaitable, et prendre part à Méditerranée du Futur, un forum international organisé par la Région Sud. Une semaine riche attendait donc nos Talents ! Retour sur les grands temps forts de cette Retraite marseillaise.

Ateliers innovants et continuité du parcours pédagogique

L’Académie des talents méditerranéens est un programme d'accompagnement hybride, qui s’était jusqu’à présent déroulé uniquement en ligne. Cette retraite marseillaise a donc constitué un premier temps fort pour la communauté des Talents, et s’est ouverte par des ateliers de cohésion de groupe. Accueillie dans les locaux du Campus de l’AFD, la cohorte a pu bénéficier du savoir-faire de Caroline Rozières, chargée de mission régionale Afrique du nord à l’AFD, et de Kristalna Perrody, cheffe de projet pédagogique, sur le développement de ses soft-skills dès son arrivée le 30 novembre après-midi, avec une formation sur les 4C : créativité, esprit critique, communication et intelligence collective. Ice-breaker, exercice d’improvisation, travail en duo, réflexion en groupe, cette première journée a permis à la cohorte de faire connaissance et d’avoir un aperçu des compétences du XXIe siècle.



Les deux jours suivants ont ensuite été réservés aux interventions de Martin Serralta, expert en prospective des organisations, pour une réflexion en profondeur sur leurs projets individuels et la manière dont ceux-ci peuvent s'inscrire dans le récit d’une Méditerranée Souhaitable à l’horizon 2040. Travail sur la raison d’être de leur initiative, pitch de sa vision souhaitable, brainstorming sur ce que pourrait être la Méditerranée du futur et récit collectifs : les académiciens, qui avaient déjà rencontré Martin pour des sessions digitales, ont été questionnés, chamboulés, surpris, inspirés, bouleversés par ces sessions en présentiel. Leurs efforts ont ainsi abouti à d'impressionnants résultats, puisque vendredi soir, lors de la présentation de leurs récits souhaitables en présence de Caroline Rozière et Mathieu Vasseur, Directeur Afrique du Nord de l’AFD, tous ont su impressionner l’auditoire par leur aisance, la maturité et la clarté de leurs projets.


Explorations du patrimoine méditerranéen et visites de terrain

Ces trois jours de formation intensive ont été suivis de sorties de terrain dans Marseille en lien avec le reste du cursus. Samedi matin, la cohorte a ainsi pu visiter la Grotte Cosquer, accompagnée de représentants de l'institut ArkaÏa -département d’archéologie d'Aix-Marseille Université- partenaire du programme. Cette sortie était non seulement l'occasion de rencontrer des professeurs étant intervenus lors du cursus en digital, mais également de bénéficier de leur expertise dans le cadre de cette visite. Kaliopi Baika, archéologue et intervenante pour l’Académie, a ainsi donné une courte masterclass sur la protection des sites archéologiques menacés par le réchauffement climatique.



La fin de journée était réservée à l’enregistrement d’un podcast à la Friche Belle de Mai avec Radio Grenouille, également partenaire du Campus de l’AFD. Ces podcasts réalisés à partir de micro-trottoirs enregistrés pendant les ateliers, et d’une table-ronde en studio entre académiciens, seront publiés début 2023 et retraceront le parcours de la cohorte, en présentant de manière immersive ce qu’aspire à être l’Académie des Talents méditerranéens.



Plaidoyer pour une méditerranée souhaitable

Pour clôturer cette retraite, nos 14 talents ont participé à une série de temps forts en marge du sommet Méditerranée du Futur organisé par la Région PACA, autre partenaire du programme, les 5 et 6 décembre à l'Hôtel de Région et au parc Chanot. Une première rencontre s’est tenue dès le dimanche soir avec la Délégation du Conseil méditerranéen de la jeunesse, dont les représentants sont engagés sur des sujets similaires à ceux portés par les Talents : environnement, inclusion et mobilité.


Une rencontre internationale qui a été pour eux l’occasion d’échanger avec leur marraine, Patricia Ricard, Présidente de l’Institut Océanographique Paul Ricard, sur les clés de succès d’un projet et les enjeux de biomimétisme. Un temps fort suivi d’une rencontre privilégiée avec l'Ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée Karim Amellal, pour un moment d’échange inédit entre acteurs et décideurs en Méditerranée. L’Ambassadeur a ainsi pu découvrir le profil et les projets de nos douze académiciens, qui l’ont fortement impressionnés en tant que fruits concrets du Forum des Mondes méditerranéens de février 2022.


Lors de la deuxième journée du forum, de nombreux moments de networking ont eu lieu pour les Talents, dont certains ont eu l'opportunité de participer à des tables rondes et plénières lors desquelles ils ont pu représenter la cohorte, présenter leur projet et la philosophie et les objectifs de l 'Académie.


Méditerranée du Futur a ainsi donné une belle visibilité à nos porteurs de projet, qui, grâce au travail d’une semaine intensive d’introspection, de réflexion et de projection, ont pu présenter avec aisance et conviction leur vision positive, engagée et à impact de notre Mare Nostrum !



La semaine a ainsi été riche en émotions, en rencontres et en découvertes pour la cohorte ! Celle-ci repart inspirée et motivée pour la seconde partie du programme, qui se poursuit de nouveau en digital avant une nouvelle et dernière rencontre en présentiel à Tunis, au printemps 2023.

97 vues0 commentaire
bottom of page