top of page
Rechercher

Retour sur la cérémonie de clôture de cette première édition du programme

Dernière mise à jour : 26 mai 2023

Après trois journées de formations, d’échanges et de découverte, nos Talents ont clôturé cette seconde retraite avec une séquence de restitution de leurs travaux qui s’est tenue à la Résidence de l’ambassadeur de France à Tunis. Un public composé de partenaires du programme, d'institutionnels, et de proches des Talents était invité à suivre ce temps fort du programme. Retour sur une journée riche en émotions.


Lundi matin, les Académiciens ont suivi leurs dernières formations auprès de Kristalna et Caroline. Ensemble, ils ont finalisé leurs récits collectifs, ainsi que leurs pitchs. Après ces derniers ajustements, il était temps pour le groupe de revenir sur leur 8 mois de formations. L’un après l’autre, les Talents ont partagé avec le groupe leur expérience au sein du programme, et le chemin parcouru depuis octobre. Ce moment d’échange privilégié a été marqué par des témoignages poignants et des paroles optimistes de la part des Talents.


“Après 20 ans à étudier la mer, j'ai enfin trouvé dans l’Académie des personnes qui me comprennent, et qui croient en mon projet.” Hend Aouini


Après cette rétrospective, certains de nos Talents ont eu la chance d’être interviewés par Anne-Cécile Bras, journaliste RFI et hôte de l’émission “C’est pas du vent”. Ce sont Karim, Issa et Hend qui se sont pliés à l’exercice dans le cadre d’une première émission sur le thème de l'environnement. Vous pouvez retrouver l’émission ici. En fin de journée, Camélia, Camilla et Meriem ont également pu témoigner au micro d' Anne-Cécile Bras pour une émission dédiée à la mode durable en Méditerranée. Ces entretiens ont permis à nos Talents de donner une belle visibilité au programme ainsi qu'à leurs projets et leur vision collective de la Méditerranée. Cet épisode est disponible ici.


En début d’après-midi, les Talents se sont rendus à la Résidence de l’Ambassadeur de France à Tunis où ils ont été accueillis par Madame Fatène Benhabyles-Foeth, chargée d’affaires. Là-bas un public composé de monsieur Francisco Javier Puig Suara, ambassadeur d’Espagne en Tunisie, de représentants de l’ambassade de France à Tunis, de l’Agence de l’AFD de Tunis, de la Direction Interministérielle à la Méditerranée, de partenaires de l’AFD, et d’invités issus de l’écosystème local, était invité à la présentation par la cohorte de leurs réalisations collectives et individuelles.


La séquence était introduite par Caroline Rozières, chargée de mission régionale Afrique du Nord à l’AFD, Sarah Marniesse Responsable du Campus AFD, Emma Thibault, chargée de mission à la Délégation interministérielle à la Méditerranée [MEAE] et Julie Lanckriet-Goerig, Directrice des opérations chez StartupBRICS. Un film réalisé par Yesmine Abed a été projeté en guise d’expression artistique du travail mené par les Académiciens au cours de la retraite. Les discours d’ouverture ont ensuite laissé place à nos ambitieux porteurs de projets à impact. À travers des plaidoyers fédérateurs et des pitchs convaincants les Académiciens ont su partager avec cette assemblée leur vision commune d’une Méditerranée souhaitable et durable.


Les Académiciens se sont succédé sur scène pour, chacun leur tour, présenter un extrait du récit collectif sur lequel ils ont travaillé tout au long de cette retraite mais aussi leur projet à impact qu’ils ont pu consolider tout au long du programme. C’est Alexandre Munoz, académicien marseillais qui avait été chargé par le groupe de faire une introduction générale de leurs travaux. Après sa prise de parole, le premier groupe de réflexion sur le thème de la protection de l’environnement est monté sur scène. Hend Aouini, académicienne tunisienne s’est attachée à remettre en contexte leurs différentes initiatives (changement climatique, raréfaction de l’eau, présence de plastiques dans les océans…) avant de présenter la sienne, ALGAPLAST, qui vise à fabriquer des bioplastiques à partir d’algues rouges récoltés par une coopérative de femmes. S’en sont suivies les présentations digitales d’Aminetou Bilal, de Saif Eddine Laleej, et de Nadjat Cheriguene respectivement porteurs des projets Mbalite, Zelij Invent et SHEMS WA TEBRID. Aminetou avec son ONG souhaite sensibiliser la jeunesse à la protection du littoral, Saif Eddine transforme les déchets plastiques en matériaux de construction, et Najat a inventé des systèmes frigorifiques qui fonctionnent à l’énergie solaire. Pour terminer cette séquence environnement, Issa Djimera, porteur du projet RIM ENERGY CONNECT dont l’ambition est d’électrifier les villages reculés de Mauritanie grâce à l’énergie solaire, et Karim Brouri avec sa startup AKOMA de compensation de carbone, ont présenté leurs solutions devant un public attentif et intéressé.


L’industrie culturelle et créative était également au rendez-vous et formait le deuxième groupe de travail. Composé de Camilla Morelli, Camélia Barbachi et Meriem Aouadi, il a interpellé l’audience grâce à des concepts innovants autour de la mode durable. Camilla a présenté sa marque CAMOZ, qui transforme les vieilles voiles de bateaux en accessoires, Camélia a présenté la sienne, intitulée CHEZ NOUS, marque de prêt-à-porter éthique franco-tunisienne, et Meriem a expliqué le fonctionnement de sa plateforme de e-commerce MAFT, qui valorise et promeut les designers méditerranéens.



Finalement, le groupe ayant travaillé sur la gouvernance en Méditerranée, et composé de Alexandre Munoz, Amine El Bouaichi, et Abdeslam Sbatri ont pris place. Après avoir rappelé l’importance de la mobilité des jeunes dans l'émergence d’une identité méditerranéenne, et de la coopération régionale devant les défis économiques et environnementaux auxquels est confrontée la région, Alexandre Munoz a présenté son projet de salon de la ville durable en Méditerranée à Marseille et Abdeslam Sbatri, celui de sa coopérative de gestion des déchets d’olive comme outil d’intégration des migrants au Maroc.


C’est à Meriem Aouadi qu’est revenu le mot de la fin et qui a conclu cette séquence riche en idées, en solutions et en optimisme.

Avant la remise de diplôme faite par madame Fatène Benhabyles-Foeth, chargée d’affaires, Sarah Marniesse, responsable du Campus AFD, Mathieu Vasseur, Directeur régional Afrique du Nord de l’AFD, Mathilde Schneider, Directrice de la communication de l’AFD et Emma Thibault, chargée de projet à la Direction interministérielle à la Méditerranée, les Académiciens ont pu présenter au public un jeu de société créé pendant la retraite avec l’aide de l’artiste Zeineb Ben Haouala au sein du village des projets qui accueillait également l’expression concrète de leurs projets individuels.


Cette cérémonie fut un succès collectif lors de laquelle les porteurs de projet et invités ont pu partager une vision collective optimiste et durable de la Méditerranée. Ce temps fort marque la fin de cette première édition du programme et annonce de très belles perspectives pour les éditions à venir.


Un grand merci à l’ensemble des partenaires du programme et aux Talents grâce à qui le projet d’une Académie a pu se concrétiser. Leur travail et engagement tout au long des huit mois intensifs de formations a révélé la créativité, l’innovation et la détermination d’une jeunesse méditerranéenne engagée.


« Les objectifs de cette académie sont de former autrement, de permettre à cette jeunesse des 2 rives de se rencontrer, de s’inspirer, de retrouver ce désir d’agir ensembles et de faire grandir des projets porteurs de réinvention. En bref, l’académie propose des espaces de dialogues et des outils pour penser en intelligence collective » - Sarah Marniesse, responsable du #CampusAFD AFD - Agence Française de Développement


« La DiMed Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères a oeuvré au lancement de cette Académie qui incarne cette volonté de construire ensemble un avenir durable en Méditerranée … et c’est avec vos ambitions pour la Méditerranée que nous pourrons faire de cette académie une illustration de l’engagement et du dynamisme de la jeunesse méditerranéenne» Emma THIBAULT - Chargée de mission auprès de la Délégation interministérielle à la Méditerranée


« Un programme itinérant, hybride. C’est ainsi qu’avec le #CampusAFD nous avons conçu ce programme ambitieux, un programme qui associe un accompagnement universitaire et un accompagnement projet … Un parcours hybride et itinérant qui a mené la cohorte de #Marseille à #Tunis ! » Julie Lanckriet-Goerig - directrice des opérations StartupBRICS



28 vues0 commentaire

Comments


bottom of page